Amicale des Eleveurs de Passereaux (AEP)


Les publications de l'AEP


Groupe de travail

Informations générales sur les Sturnidés :


Les Sturnidés dans leur ensemble

Ce sont des oiseaux de taille moyenne (d'environ 20 cm à plus de 50 cm pour certaines espèces à longues rectrices), répartis sur les continents européens, asiatique et africain. Ces espèces ont une grande faculté d'adaptation et leur régime omnivore leur permet de survivre en adaptant leur comportement à l'environnement auquel ils sont confrontés.

En captivité, leur alimentation se compose de pâtées (aux œufs et pour insectivores), de granulés extrudés, d'insectes divers et variés, de baies et fruits. Seules changent d'une espèce à l'autre les proportions de chaque aliment selon les régimes alimentaires et les préférences.

Côté reproduction, un couple choisit un nid fermé ou semi-ouvert de taille adapté à celle de l'espèce. Les deux parents participent à l'incubation et au nourrissage des jeunes jusqu'au sevrage. Durant la reproduction, le comportement des adultes change souvent radicalement : alors qu'ils sont calmes et peu farouches en temps normal, ils deviennent agités voir agressifs envers d'éventuels autres occupants de la volière voire parfois envers leur soigneur.


Choucador superbe, Lamprotornis superbus

Les Spréos (genres Cosmopsarus et Lamprotornis)

Les Choucadors superbes sont des oiseaux très confiants, calmes. Ils ne s'affolent que rarement, même lorsque je rentre dans leur volière. Les Spréos royaux sont aussi calmes et le mâle vient même visiter la mangeoire à quelques centimètres de moi. Ces deux espèces sont très insectivores, surtout en période de nourrissage des jeunes. Le reste de l'année, je les nourris de pâtées, fruits (surtout la pomme pour les Spréos royaux alors que les Choucadors superbes acceptent volontiers les baies sauvages), granulés extrudés et d'insectes divers. Les Spréos royaux sont réputés plus fragiles car sensibles au froid ; c'est pour cette raison qu'ils sont placés dans une volière située dans la maison d'habitation, chauffée au même titre que les autres pièces.


Spréo royal, Cosmopsarus regius

Les Martins

Les martins semblent, eux, plus méfiants et moins familiers. Ils ne sont pas forcément très farouches, mais plutôt distants lorsque je m'occupe de leur volière. Par contre, dès que je quitte les lieux, ils s'empressent de venir inspecter les mangeoires pour vérifier les contenus des gobelets !! Ce sont des oiseaux peu forestiers, qui préfèrent les volières plus ouvertes et moins arborées. En Europe, on ne peut observer facilement et régulièrement que l'Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris). Par contre, sont présentes très occasionnellement deux autres espèces en fonction des mouvements migratoires : l'Etourneau unicolore (Sturnus unicolor) et le Martin roselin (Sturnus roseus). En ce qui concerne l'alimentation, les préférences sont assez variables en fonction des espèces : les Martins soyeux sont plus frugivores alors que les Martins des Pagodes affectionnent autant les petites proies vivantes (vers, insectes, etc.) que les fruits (pommes, poires, kiwis, agrumes, etc.). J'adapte donc la nourriture en fonction des espèces, en variant les proportions de chaque aliment.


Martin des Pagodes, Sturnus pagodarum


Texte de Lionel Durochat et Gérald Morisseau


Dernière mise à jour le 4 novembre 2005



© Amicale des Eleveurs de Passereaux 2003-2018. Reproduction interdite.
Copyright Dépôt
00036381