Amicale des Eleveurs de Passereaux (AEP)


Les publications de l'AEP


Groupe de travail

Informations générales sur le Verdier d'Europe (Carduelis chloris) :

Famille : Fringillidés

Situation géographique : vaste et étendue : Europe, Afrique du Nord, Açores, Moyen Orient et Asie.


Espèces :
  1. Verdier d'Europe (Carduelis chloris) Existe en mutations agate, brune, isabelle, lutino et satiné (reconnues par la COM). Mutations non reconnues par la COM : pastel, agate pastel, isabelle pastel, brun pastel et vert pastel. Quelques sous-espèces, dont les plus communes sont : aurantiiventris, chlorotica, turkestanicus et madaraszi.
  2. Verdier de Chine (Carduelis sinica). Existe en mutations agate, brun, isabelle, satiné, et lutino.
  3. Verdier de l'Himalaya (Carduelis spinoides). Existe en mutations agate, brun, isabelle, satiné et lutino.
  4. Verdier du Vietnam (Carduelis monguilloti)
  5. Verdier d'Oustalet (Carduelis ambigua). Existe en mutations agate, brun, isabelle et lutino


Généralités :
On trouve le Verdier en montagne, plaine, bosquets, jardins, cultures et lisière des forêts.
C'est un oiseau robuste, lourd et massif qui mesure de 14 à 16 cm.
Le mâle est de couleur vert-olive et jaune, la femelle est brune-olive et verte.
Pendant la parade nuptiale, le mâle pousse un cri caractéristique, un dziii nasal et traînant.

Alimentation :
Le Verdier se nourrit de plantes et de graines tout au long de l'année. Pendant la période d'élevage, il nourrit les oisillons avec un apport de chenilles et pucerons surtout pendant les dix premiers jours.
En captivité, le Verdier se satisfait d'un bon mélange « canari » amélioré par des ajouts de petit tournesol, graines santé, graines sauvages, niger et chanvre. Il apprécie les plantes fraîches, en particulier le pissenlit et le séneçon. Pendant la période d'élevage, il ne faut pas oublier les graines germées, la pâtée d'élevage et les pinkies.


Logement :
Le Verdier niche dans les arbres d'avril à août et pond de 4 à 6 œufs blancs sale tachés de brun. L'incubation dure de 13 à 14 jours et les oisillons quittent le nid à environ 15 jours. Il peut mener 3 à 4 couvées par an. En captivité les meilleurs résultats sont obtenus en volière par couple. Il se reproduit facilement. Particulièrement fragile lors de la période de mue, car sujet à la coccidiose (certaines souches de verdiers d'élevage sont plus résistantes par rapport à d'autres).

Rappel des conditions de détention :
La détention des fringilles européens en phénotype sauvage ou en phénotype muté non homologué par la COM, et donc non reconnu par l'administration compétente, est soumise à l'obtention du certificat de capacité et à l'autorisation d'ouverture d'établissement, ce sont des oiseaux protégés.
Alors que le Verdier est considéré comme oiseau domestique par l'Association Ornithologique de Belgique depuis le 13 octobre 1972, en France ne sont reconnues domestiques que les mutations agate, brun, isabelle, lutino et satiné, et ce depuis la publication de la circulaire DPN/CFF N° 2004-04 du 12/10/2004.

Texte de Michel Brau (éleveur capacitaire en Fringillidés)



Dernière mise à jour le 4 novembre 2005



© Amicale des Eleveurs de Passereaux 2003-2018. Reproduction interdite.
Copyright Dépôt
00036381